Accueil du site

Le Groupe pilote : laboratoire d’expertise et outil diplomatique au service du financement du développement

Créé en 2006 sous l’impulsion de la France, du Chili, du Brésil et de l’Espagne, le groupe pilote est un réseau informel qui rassemble actuellement soixante-six Etats et de nombreuses organisations internationales, organisations non gouvernementales (ONG), fondations privées et entités locales dédiées à l’éradication de la pauvreté et à la préservation des biens publics mondiaux (santé, éducation, sécurité alimentaire, développement agricole, environnement, climat, biodiversité, etc.).

Représentatif de la diversité des acteurs impliqués dans l’agenda international du développement, le groupe pilote cherche à incarner l’idée de « partenariat global  » abordé pour la première fois en 2000 lors de la formulation des objectifs du millénaire pour le développement (OMD 8).

Ce partenariat – composé d’une large variété d’acteurs publics et privés (issus aussi bien des pays les plus riches que des pays en développement) ainsi que de collectivités locales et d’organisations non gouvernementales – s’inscrit dans une logique inclusive du développement dépassant les clivages traditionnels entre le Nord et le Sud et visant à une mobilisation de l’ensemble des flux financiers mondiaux pouvant répondre à des problématiques sociales, économiques et environnementales.

L’objectif premier du groupe pilote est de créer un espace privilégié d’échange d’expériences et de bonnes pratiques sur les diverses solutions innovantes permettant d’atteindre les objectifs de développement à l’international.

En s’appuyant sur l’expertise mise en valeur dans les travaux et discussions menés au sein du groupe (six rapports d’experts publiés dans les domaines de la taxation des transactions financières, de l’éducation, de la santé et de la sécurité alimentaire, de l’agriculture et de la nutrition), les parties prenantes du groupe pilote cherchent à mettre régulièrement à jour un recensement des initiatives les plus prometteuses et à favoriser la mobilisation politique en faveur des instruments ayant prouvé leur faisabilité et leur efficacité dans plusieurs pays pilotes.

Le 5 novembre 2012

Version à imprimer Version à imprimer
XHTML valid | © Tous droits reservés - 2009