Accueil du site

La Sixième session plénière dans les médias

[Leer la versión española]

La Sixième session plénière du Groupe pilote sur les financements innovants pour le développement, organisée à Paris les 28 et 29 mai 2009, a rencontré un écho important tant dans la presse française que dans les médias internationaux.

L’appel du Groupe Pilote à « changer d’échelle » dans la mise en œuvre des financements innovants pour le développement a été un thème important dans tous les articles écrits sur la conférence. La création d’un groupe spécifiquement chargé d’étudier la faisabilité de contributions –volontaires ou obligatoires- assises sur les transactions financières internationales et le discours de M Bernard Kouchner, Ministre des Affaires étrangères et européennes ont en ce sens donné un relief particulier à cette conférence dans les journaux du vendredi 29 mai 2009. Les propos de M Kouchner sur la faisabilité d’une taxe sur les transactions de change ont fait la une de plusieurs quotidiens français (La Tribune, Le Figaro…). Outre la presse et les médias traditionnels, la réunion a été largement commentée par les organisations non-gouvernementales qui ont salué les résultats de cette conférence dans la blogosphère.

La presse anglaise (The Observer du 24 mai 2009) a mis en avant la réunion de haut niveau de la taskforce sur les systèmes de santé co-présidée par M Zoellick et M Brown qui s’était tenue dans le cadre de la conférence du Groupe Pilote. Cet avant-papier a souligné que, sur les 100 mécanismes de financement innovant, la taskforce en retiendrait dix afin de faire des propositions concrètes pour le sommet du G8 en juillet ainsi que pour l’Assemblée Générale des Nations unies en septembre 2009.

L’impact de la Conférence de Paris dans le débat sur l’aide au développement a également été sensible. Les conclusions du Comité interministériel de la coopération internationale et du développement français (CICID) du 5 juin ont en effet confirmé la nécessité de continuer à chercher des financements innovants pour le développement. Le Premier ministre français M François Fillon, a rappelé que « la France prendra toute sa part aux travaux du Groupe Pilote sur les financements innovants pour le développement, dans la lignée des conclusions de la Conférence réunie à Paris les 28 et 29 mai. » Cette réunion a surtout été l’occasion d’annoncer que la France affectera après 2012 une partie du revenu de la mise aux enchères des quotas de CO2 à des actions pour le climat dans les pays les plus pauvres.

Les financements innovants ont attiré une attention particulière au niveau international. D’une part, ils ont été portés lors de la réunion des ministres de la coopération du G8 les 11 et 12 juin, comme le note Philippe Douste-Blazy dans un entretien au Figaro. D’autre part, les financements innovants sont présentés comme une approche nouvelle « plus globale » par rapport à l’aide au développement, et le Secrétaire d’État français à la Coopération, M Alain Joyandet, a appelé le 11 juin à une plus grande utilisation des financements innovants du développement afin d’atteindre les Objectifs du millénaire.

Articles de presse sur la Conférence

- Article paru dans Le Figaro, "Aide au développement : la France relance l’idée d’une taxe sur les transactions financières", le 29.5.2009.

PDF - 18.9 ko
Article du Figaro

- Article paru dans Le Figaro Economie, "L’idée d’une ’taxe Tobin’ refait surface", le 29.5.2009.

PDF - 254.6 ko
Article du Figaro économie

- Article paru dans La Tribune, "La France relance l’idée d’une taxe sur les changes"

PDF - 265.1 ko
Article de la Tribune, 29 mai 2009

- AfricaFocus

- ONUSIDA

Le 5 janvier 2010

Version à imprimer Version à imprimer
XHTML valid | © Tous droits reservés - 2009