Accueil du site

Compte-rendu de la séance plénière de clôture

[Leer la versión española]

La séance finale de la 6ème réunion plénière du Groupe pilote a dressé le bilan des échanges tenus lors des deux journées et a permis aux membres de s’accorder sur le contenu des conclusions de la Présidence française.

- Le Directeur général de l’OMS, Mme Margaret Chan s’est d’abord félicitée de la mise en place réussie des mécanismes existants de financement innovants et a fait part de la fierté de l’OMS à héberger l’initiative UNITAID qui a pu, très rapidement, donner des résultats très importants.

- Le Secrétaire d’État britannique pour le développement international M. Ivan Lewis, rapporteur de la Task Force santé dont la réunion s’est tenue le même jour, en marge de la réunion plénière du Groupe pilote, a mis en lumière les nombreuses synergies entre les travaux du Groupe pilote et ceux de la Task force. Il a rappelé la responsabilité morale collective de collaborer et d’agir pour sauver des vies.

- Les travaux des différents ateliers ont ensuite été présenté par leur président respectif faisant apparaître les principales lignes de force à retenir :

- Succès des mécanismes existants ; poursuite de la dynamique avec l’émergence de projets prometteurs et le rôle grandissant du secteur privé ; réflexion sur les modalités d’endiguer la fuite des capitaux des pays en développement ou de mobiliser de nouvelles ressources via une taxe sur les transactions de change, dont la faisabilité doit encore être examinée (atelier 1).

- Importance de penser le rôle que les financements innovants pourront jouer dans la lutte mondiale contre le changement climatique ; réfléchir à l’extension du champ des financements innovants pour le développement, parti de la santé, vers les autres secteurs du développement humain comme l’éducation ; mettre en valeur les partenariats publics privés et le rôle de la philanthropie (atelier 2).

- L’innovation dans la recherche des financements a son pendant dans la manière d’agir et de conduire les projets ; une meilleure efficience peut être obtenue grâce à des montages financiers innovants, dont les secteurs de la gestion des risques ou du développement d’incitations fournissent de bons exemples (atelier 3).

- La Présidence française a ensuite présenté son projet de conclusions de la Présidence qui avait été transmis aux participants et a été discuté puis validé en séance.

L’accent a particulièrement été mis sur l’importance de l’enceinte du Groupe pilote et des financements innovants en période de crise. D’une option, ceux-ci sont devenus une évidence. Les travaux du Groupe pilote et les recommandations faites lors de cette conférence seront particulièrement utiles et structurants en vue de la préparation des prochaines grandes échéances internationales (Assemblée annuelle de l’ONU, G8, G20 etc.).

- Plusieurs membres ont ensuite pris la parole. Le Japon a annoncé qu’il devenait membre à part entière du Groupe pilote et la Roumanie qu’elle y participerait comme observateur, tout en préparant la mise en place d’une contribution de solidarité sur les billets d’avion. La Commission européenne sera également désormais pleinement associée aux travaux du Groupe pilote. Le Maroc a confirmé son intention de mettre prochainement en œuvre une contribution de solidarité sur les billets d’avion et de contribuer à UNITAID. De nombreux membres se sont félicité de la qualité des travaux de la réunion plénière et ont remercié la présidence pour son travail et son implication.

- Enfin le Chili, qui assurera la prochaine présidence, a conclu la séance en se félicitant du succès des précédentes présidences et des conclusions de la présidence française. Il a rappelé que le Groupe pilote pour les financements innovants était aujourd’hui à un tournant et qu’il constituait une alliance originale et précieuse entre le Nord et le Sud pour le développement et une mondialisation plus solidaire. Le représentant chilien a achevé son intervention en exprimant toute la joie qu’aurait le Chili, actif depuis le début pour les financements innovants et membre fondateur d’UNITAID, à se mobiliser encore davantage pour que la belle dynamique enclenchée se poursuive et que le changement d’échelle souhaité lors de ces deux journées à Paris, ait bien lieu.

Le 5 juin 2009

Version à imprimer Version à imprimer
XHTML valid | © Tous droits reservés - 2009